La Croisière Libertine – Partie IV

Comme son partenaire Josh, Karen n'a pas perdu de temps pour s'y mettre. Ses mains se posèrent directement sur la ceinture du pantalon de Ronnie. Il prit une profonde inspiration alors que ses doigts défaisaient rapidement sa ceinture. Elle sourit devant l'expression de surprise sur son visage. Cela l'a toujours surprise de voir à quel point les hommes trouvaient choquant qu'une femme fasse le premier pas en initiant un premier rapport sexuel. Avec son pantalon et son boxer baissés autour de ses genoux, elle maintenait son érection. Ronnie était très excité. Du précum se formait déjà autour du bout de sa queue.

« Quelqu'un est excité, » dit-elle doucement en l'embrassant sur les lèvres. « Et qu'est-ce qui t'excite, Ronnie ? Est-ce l'idée de recevoir une fessée de ma part avec cette brosse à cheveux sur la coiffeuse ? Est-ce la pensée de ce qui arrive à Carla en ce moment ? Ou est-ce une combinaison des deux ?

Il commença à bégayer. C'était une combinaison des deux. Il avait apprécié les moments où lui et Carla avaient touché à la fessée. Elle pouvait être assez ferme avec lui, lui ordonnant de s'allonger sur ses genoux, sans son pantalon ni son boxer. Il aimait se faire gronder et appréciait la sensation de sa main qui lui tapait sur les fesses. Les premières fois, elle avait été assez douce avec lui, mais la dernière fois, elle l'avait frappé beaucoup plus fort. La situation était d'autant plus pire qu'il lui faisait couler du sperme sur les cuisses. Elle lui avait fait nettoyer avec sa langue avant de lui faire jouir avec du sexe oral. Et maintenant, alors qu'il se tenait devant Karen, il se sentait encore plus excité, sachant qu'elle n'était pas sa femme et qu'elle serait beaucoup plus ferme avec lui. Il réussit à lui expliquer que l'idée qu'elle lui donne une fessée le rendait excité.

Karen tenait doucement sa queue. « Ce sera douloureux, tu sais, » dit-elle fermement. « Ce ne sera en rien comparable aux coups qu'une femme donnerait. »

Cela n’a fait que l’exciter encore plus.

« Et qu'en est-il de ta femme qui se fait baiser par Josh? » elle a demandé. « Il en a un très gros et il sait s'en servir. Carla saura qu'elle a été bien baisée après qu'il en aura fini avec elle ! »

« H… quelle est sa taille ? »

Elle a ri. « Les hommes et leur obsession de la taille ! »

Elle a saisi la base de sa queue d'une main, puis son autre main a saisi le reste de sa queue. Ses deux mains l'entouraient largement.

« J'aurais besoin de trois mains pour couvrir entièrement la sienne », lui dit-elle avant de le relâcher et d'en tenir la partie la plus épaisse avec le doigt et le pouce. « Je ne peux pas enrouler complètement un doigt et un pouce autour du sien, comme je peux le faire avec le vôtre. »

Le point avait été fait. « Et il est un stayer. Pas comme Jim, et beaucoup d'hommes comme lui qui ne peuvent pas se retenir jusqu'à ce que je jouisse. Il lui donnera beaucoup d'orgasmes, Ronnie.

Elle maintint son regard pendant quelques instants avant de lui dire d'aller aux toilettes et d'utiliser un mouchoir pour se nettoyer. Lorsqu'il revint quelques minutes plus tard, elle se tenait debout près d'une chaise en bois, placée au centre de la pièce. Elle était nue et tenait fermement la brosse à cheveux dans sa main droite. Il y avait un air d'attente sur son visage.

« Sur la chaise maintenant ! » dit-elle fermement.

Carla allongez-vous nue sur le lit avec Josh à ses côtés. Leurs corps chauds et en sueur se touchent. Leur respiration est désormais normale. Cela avait été une baise longue et dure, avec Josh qui l'avait achevée en la baisant par derrière. Cela faisait longtemps que Ronnie ne l'avait pas baisée de cette façon, et cela faisait de nombreuses années qu'il ne l'avait pas baisée dans deux positions différentes en une seule séance. Elle se tourna et l'embrassa sur la joue.

« Merci, » dit-elle doucement.

Il se tourna et lui fit face. « Pas besoin de me remercier. C'était un plaisir de te baiser.

Elle a ri. « Personne n'a jamais dit ça auparavant. »

«Eh bien, je suis sûr que vous l'entendrez beaucoup pendant les vacances. Beaucoup d’hommes voudront éprouver du plaisir avec vous.

Elle l'embrassa encore. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois où elle s'était sentie aussi bien après un rapport sexuel.

Ils commencèrent à parler de la croisière. Josh s'intéressait à sa vie sexuelle et voulait découvrir ce qu'elle aimait. Normalement, elle ne participerait jamais à de telles conversations. Carla était une personne très privée, timide et introvertie, mais il semblait capable de faire tomber ses barrières.

« Il y a des choses que j'aimerais essayer », lui dit-elle.

Il l'a embrassée. « Si tu le souhaites, je pourrais être ton compagnon pendant les vacances. Vous savez, faites-vous visiter. Je l'ai fait avec Karen la première fois. J'ai fait avec elle le tour de quelques pièces qui l'intéressaient, puis je l'ai laissée faire. De toute façon, vous aurez besoin de quelqu’un pour vous accompagner. Tu dois être prudent. Vous ne voulez pas être entraîné dans quelque chose que vous ne voulez pas, n'est-ce pas ?

« Eh bien, j'ai Ronnie pour ça. »

Il passa son bras autour d'elle. « Sans vouloir vous offenser. C'est un gars sympa et tout ça, mais il n'est pas très expérimenté, n'est-ce pas, et serait-il capable de gérer un autre gars si vous disiez non ?

Elle secoua la tête. « Ce n'est pas une mauviette mais… »

« Est-ce qu'il serait capable de s'en rendre compte si vous n'appréciiez pas quelque chose ? »

« Non, » soupira-t-elle.

« Est-ce qu'il serait même venu pour cette croisière si vous lui en aviez parlé dès le début ? »

Elle secoua de nouveau la tête. « Non. Il n’aurait même jamais franchi la porte.

« Et est-ce qu'il connaît ta vraie identité ? Il vous connaît peut-être assez bien en tant qu’épouse et mère, mais vous connaît-il en tant que femme ? Est-ce qu'il sait que vous avez des besoins, des besoins sexuels, que vous devez satisfaire. Ou, pour le dire autrement, sait-il que vous avez une démangeaison qui nécessite de vous gratter ? »

Carla éclata de rire. « C'est une façon plutôt façon de dire les choses. Non, il ne connaît pas mes démangeaisons qui doivent être grattées.

Il l'attira vers lui et l'embrassa. « Je parie qu'il est un peu missionnaire, n'est-ce pas? »

Elle hocha la tête en souriant.

« Avez-vous déjà essayé une cowgirl inversée ? »

« Cela fait longtemps. Dans une autre vie. »

« Bien, qu'attendez-vous? »

Elle baissa les yeux et vit son érection dure et ferme. « J'aime un homme qui demande, »

Il a souri. « Ce n'était pas une demande. C'était un ordre.

« Oh, je vois, » dit-elle en se mettant à genoux. « Vous me commandez comme si j'étais votre femme maintenant, n'est-ce pas ? »

Il leva la main et la tira vers le bas pour l'embrasser. « Voudriez-vous d'abord qu'il soit renforcé par une fessée? »

Elle hésita un moment avant de se remettre à genoux. « Peut-être, une autre fois, » répondit-elle en tournant son visage vers son érection invitante. Josh avait déjà trouvé quelques démangeaisons à gratter.

Dos Dans la chambre de Josh et sur son lit, Ronnie était allongé à côté de Karen, les fesses encore piquantes après sa fessée. Six coups violents de sa brosse à cheveux sur ses douces fesses lui avaient fait monter les larmes aux yeux. Cela avait également provoqué des jets de sperme coulant le long de son aine. Après s'être à nouveau nettoyée, elle lui a fait faire une fellation, le menaçant de plus de fessée s'il ne parvenait pas à la faire jouir. Ronnie a joué à la perfection.

Elle se retourna et l'embrassa, lui demandant s'il allait bien. «Je peux parfois m'oublier lorsque je punis», a-t-elle expliqué. « Jim peut encaisser des coups et je pense que les autres hommes sont comme lui. »

Il lui a dit qu'il allait bien. « Pour être honnête, j’ai vraiment apprécié. Je n’ai jamais su que je l’avais en moi.

Elle a ri. « C'est pourquoi les gens ont des mariages ouverts… expérimentent avec d'autres des choses que leurs conjoints ou partenaires ne peuvent pas leur offrir. »

« Je peux en témoigner », a-t-il commenté.

Elle se tourna vers lui, l'embrassa à nouveau et saisit son érection. « Je pense que tu aimes tes femmes dominantes, n'est-ce pas ? »

« Je crois que oui. »

« Je pense que je vais t'emmener dans l'une des salles BDSM pendant la croisière. Passez du temps avec vous là-dedans.

« Ça a l'air bien. Merci. »

Elle a ri. « Est-ce que tu diras ça après que j'en ai fini avec toi ? »

« Je ne sais pas, » répondit-il, son érection se pressant contre elle.

Elle l'a embrassé. « Je m'attends à ce que tu veuilles me baiser maintenant, n'est-ce pas ? »

Il a souri.

« Passe-moi mon sac à main. Il y a des préservatifs là-dedans.

Il fronça les sourcils.

« Vous ne les aimez pas, n'est-ce pas ?

Il secoua la tête en sortant du lit. Quelques instants plus tard, il se tenait au bord du lit et la regardait défaire l'enveloppe d'un préservatif.

« Je suis clean, tu sais. »

« C'est peut-être le cas, mais vous fuyez. Vous êtes trop excité. Cela vous désensibilisera un peu.

« Je peux me retenir. »

Elle commença à le faire rouler sur la tige de sa queue. « Vous feriez mieux, car si vous ne le faites pas, vous obtiendrez six autres des meilleurs. »

Ronnie la regarda se déplacer vers le centre du lit puis monta sur le lit. Ils s'embrassèrent alors qu'il grimpait entre ses cuisses, et Karen attrapa sa queue pour la guider vers elle.

« Je me demande combien de fois Josh a baisé Carla maintenant? » taquina-t-elle.

Ronnie gémit, sachant qu'il ne tiendrait jamais le rythme.

© Angieseroticpen 2024