La femme invisible – Explorer le quartier

Il m’a fallu quelques nuits avant d’avoir le courage de sortir. Je devais faire attention, car je ne pouvais porter aucun vêtement, y compris des chaussures. Les premières nuits, je reste dans mon jardin à regarder autour de moi. Mon jardin est clos, je ne suis donc pas visible depuis la route.

C'est une expérience étrange de sentir le vent sur chaque partie de son corps. Se promener nue signifie aussi que mes seins se balancent librement, ce qui est une sensation très étrange, car je porte presque toujours un soutien-gorge.

Je marche sur l'herbe et je peux voir quelques pas légers dans l'herbe, mais pas aussi profonds que lorsque je marche normalement. Quand je saute, je saute plus haut que d’habitude, donc je suis probablement un peu plus léger.

Après environ une semaine, je me sens suffisamment à l’aise pour passer à autre chose. J'ai laissé la porte de mon jardin ouverte en fin de journée, pour que personne ne puisse remarquer l'ouverture de la porte, et je me dirige vers la rue. Il est minuit passé, tout est sombre et il n’y a personne. Je traverse lentement le quartier et regarde autour de moi. Je m'approche de plusieurs maisons et regarde à l'intérieur, mais il n'y a pas grand chose à voir.

Je me promène dans le quartier pendant les deux nuits suivantes, mais il ne se passe pas grand-chose la nuit.

Puis, une nuit, j'aperçois quelque chose de vague au loin, quelque chose qui ressemble à un être humain, tout comme moi. En m'approchant, je vois que c'est une fille et elle se dirige vers moi. Je reste ancré en espérant qu'elle ne me voit pas.

«Bonjour étranger», me dit-elle. « Comment allez-vous? »

« Bonjour, je vais bien », je réponds. « Mais comment sais-tu que je suis ici? »

« Je suis comme toi, également invisible pour les gens normaux. Mais quand on est invisible, on peut voir les autres personnes invisibles », répond-elle. « Mais nous avons aussi une sorte de suivi des personnes qui sont invisibles et les plus expérimentés peuvent parler aux débutants, leur dire quoi faire et quoi ne pas faire ».

« Alors, y a-t-il des règles ? Je demande, surpris.

« Non, pas de vraies règles, seulement quelques conseils. Par exemple, vous ne devez pas vous éloigner trop de votre corps, sinon le lien se brisera et votre corps mourra, et vous aussi.

« Quelle est donc cette distance ? Est-ce que je m’en rapproche ?

« Non, c'est à quelques kilomètres, mais cela dépend aussi de vous. On le sent quand on se rapproche, comme si on était tiré en arrière », me dit-elle, et cela me détend un peu, car la possibilité de me faire tuer comme ça ne m'excite pas vraiment.

« Mais j'ai oublié de me présenter, je m'appelle Olivia », et elle tend la main.

Je lui prends la main et, pour la première fois, je sens la main d'une autre personne invisible. «Je m'appelle Laura, ravie de vous rencontrer. Je ne savais pas qu’il y avait d’autres personnes avec ça dans les parages.

« Pas beaucoup, mais il y en a quelques-uns mais pas dans cette zone. Cependant, tout le monde n’est pas aussi heureux de rencontrer quelqu’un d’autre, alors soyez un peu prudent lorsque vous voyez quelqu’un d’autre.

« Mais il y a un certain nombre de choses que vous devriez savoir, et vous en avez probablement déjà découvert quelques-unes », poursuit-elle.

« Votre poids est bien moindre, cela peut être un avantage mais aussi causer des problèmes. Comme vous êtes nu tout le temps, vous devez faire attention à la météo, vous pouvez facilement attraper froid. Faites également attention lorsque vous approchez les gens, car vous pourriez effrayer. à mort, ils peuvent vous voir comme un fantôme. Votre corps est invisible, mais pas tout ce qui se trouve à l'intérieur ou ce que vous pourriez produire. Et votre corps réel éprouve les mêmes sentiments que vous.

J'ai découvert la plupart de ces choses, mais je ne savais pas qu'il existait certaines règles.

« Je me demandais juste : puis-je avoir des relations sexuelles avec de vraies personnes ou avec d'autres personnes invisibles ? » C'était une question à laquelle j'avais réfléchi mais je n'ai jamais essayé de toucher qui que ce soit, car j'ai peur de ce qui pourrait arriver.

« Bien sûr, tu peux coucher avec les deux », répond Olivia en riant. « Si vous parvenez à trouver une autre personne invisible, alors ce n'est pas un problème, notez cependant que tout ce que vous laissez dans un autre corps reste visible, ce qui peut être assez flippant. Avoir des relations sexuelles avec une personne normale est également possible, mais elle panique généralement. Je l’ai fait plusieurs fois, mais je me suis assuré qu’ils avaient les yeux bandés pour qu’ils puissent vous sentir mais pas vous voir.

« Oh, encore une chose : fais attention sous la pluie, l'eau va quand même couler sur ton corps, donc tu seras visible », me prévient-elle. « Vous pouvez l'essayer sous la douche si vous êtes curieux, mais je vous suggère de rester à l'intérieur s'il pleut, même un peu. »

Nous discutons quelques minutes avant qu'elle ne parte. Je me promène encore un peu puis rentre chez moi.

Quelques semaines plus tard, je descends à pied jusqu'à la petite plage qui se trouve à proximité de chez moi. Il y a un petit lac et la plage est généralement bondée pendant la journée. Mais maintenant, il est vide et je descends, profitant simplement de la vue et du vent sur mon corps nu.

Et puis j'aperçois un couple sur la plage, juste à côté d'un petit buisson, comme s'ils étaient en train de pique-niquer. Ils sont allongés l'un à côté de l'autre et s'embrassent. De loin, je les regarde.

L'homme déplace lentement sa main sur son corps, d'abord lentement sur son bras, puis en remontant vers ses seins. Ils continuent de s'embrasser alors qu'il commence à lui masser les seins à travers sa chemise.

Mais la fille en veut plus alors qu'elle remonte sa chemise et qu'il passe sa main à l'intérieur. Je ne vois plus sa main, mais vu la direction de son bras, je suppose qu'elle commence aussi à lui masser la bite.

Je me rapproche et je vois qu'elle a déjà sorti sa bite et qu'elle la caresse. Il descend sa main de ses seins et remonte sa jupe, montrant une petite culotte rose. Il ne perd pas de temps puisqu'il glisse rapidement sa main dans sa culotte et, en regardant son visage, la touche aux bons endroits.

L’instant d’après, il commence à se déplacer sur elle, mais mes yeux sont ensuite attirés par quelque chose derrière eux. Il y a quelqu'un d'autre qui les regarde ! Je me déplace lentement pour voir qui regarde. Il est debout dans les buissons, et quand je suis derrière lui, je vois que sa main fait des mouvements bien connus. Tranquillement, je m'approche de lui, et il a sa bite dans ses mains, et elle est très grosse, plus grosse que ce que j'ai jamais vu en vrai !

Mais je le connais ; c'est Léo ! Il habite à une courte distance de chez moi, et il m'a plu il y a quelque temps et j'ai essayé de mieux le connaître. Mais il a gardé ses distances et je n’ai pas appris grand-chose sur lui. Mais maintenant je le vois ici.

La vue du couple m'a déjà fait mouiller et maintenant la vue du « truc » de Léo me fait vraiment chaud. Lentement, je me déplace derrière lui et je murmure : « Tu ne veux pas le vrai ?

Au moment où il commence à bouger, je murmure : « Non, ne bouge pas, tu ne peux pas me voir. Ce qui est vrai à plus d’un titre. « Bandez-vous les yeux ; alors je ferai en sorte que tu jouisses.

Il se retourne, regarde le couple mais enlève également sa chemise et me la tend sans regarder autour de lui. Je le déplace au-dessus de sa tête et l'attache derrière sa tête.

« Maintenant, allonge-toi sur le sol », lui dis-je. Quand il s'allonge, je vois sa bite déjà brillante de précum, debout. C'est plus gros que n'importe quelle bite que j'ai jamais eue auparavant.

Je m'agenouille à côté de lui et le prends dans ma bouche. Mes lèvres sont tendues et je ne peux même pas en insérer la moitié.

Au bout de quelques minutes, je m'arrête et le monte.

« Je vais te baiser, mais dès que je te verrai essayer de me regarder, je t'écraserai les couilles, compris ? »

Il hoche la tête et je continue. « J'ai vraiment besoin d'une bonne baise, mais tu ne peux pas jouir en moi. »

Ensuite, j'attrape sa bite et je mets ma chatte dessus. Il est si gros que je sens les lèvres de ma chatte s'étirer plus que jamais. C'est un peu douloureux, mais ensuite la tête rentre et je m'enfonce lentement sur sa bite.

Au début, je n'arrive pas à faire tapis, alors je commence à le monter lentement. Mais après quelques minutes, je peux le faire entrer de plus en plus à l'intérieur, jusqu'à ce que, finalement, il soit complètement en moi.

« Puis-je te toucher? » demande-t-il et quand je le reconnais, il passe ses mains sur mon corps jusqu'à ce qu'il trouve mes seins et commence à les masser.

« Hmm, tout va bien, tu me remplis si bien! » Je lui dis, alors que je commence à me frotter le clitoris. Cela ne prend que quelques minutes jusqu'à ce que j'atteigne mon orgasme, que j'essaie de garder aussi silencieux que possible.

Mais je sens aussi qu’il est sur le point d’exploser en moi. Je saute juste à temps, car sa bite commence déjà à palpiter et dès que je le touche, il explose, couvrant son ventre, sa poitrine et même sa chemise de sperme.

« Ahhhh oui, » gémit-il doucement.

Je m'éloigne rapidement de temps en temps et lui dis qu'il peut retirer son bandeau. Il le fait rapidement et commence à regarder autour de lui, mais il ne voit rien. Il se lève également et s'éloigne, toujours en regardant autour de lui. Quand il est parti, je m'approche pour regarder l'autre couple, mais ils ont presque fini, car sa tête monte et descend très rapidement, jusqu'à ce qu'il l'attrape et la pousse vers le bas et que regarder ses mouvements lui remplisse la bouche de plus que seulement sa bite.

Je m'éloigne également et je vois Léo qui rentre toujours lentement chez lui, regardant toujours autour de lui. Je le suis car je dois aller dans la même direction. Puis l’idée surgit que je pourrais lui rendre visite, mais je m’en débarrasse rapidement. Peut-être que je pourrai mieux le connaître dans le monde réel.

Quand je suis de retour à la maison, je me dirige vers ma chambre et je vois que j'ai enlevé mes couvertures et je peux voir une grande tache humide dans ma culotte. Je remets les couvertures en place et reprends ma routine nocturne normale.